Bobologie

Publié par Armelle en Vert le

Quand j’étais petite, la bible de ma mère, était un livre intitulé « que faire en attendant le médecin ? ».
Elle avait toujours un sirop, des granules, un cataplasme d’argile à nous donner quand la douleur survenait soudainement, souvent la nuit. Je n’ai pas retrouvé cette « bible », mais aujourd’hui je voulais vous partager 2 remèdes qui pourront vous faire patienter jusqu’à la salle d’attente de votre toubib…ou vous soulager tout court.

Quand tu pars un we à la montagne avec des amis, dans un petit bled paumé, et que tu commences à profiter du paysage, du vin chaud et de la raclette…. Et qu’à 23h, un dimanche ton fils te dit « maman, j’ai maaaaal à l’oreille » avec une petite larme à l’œil… Tu sais que tu vas passer un mauvais moment…

Alors, dans ces cas-là, quand la douleur est telle, qu’il se réveille avant l’intervalle de prise du doliprane… Il y a un remède assez efficace, et totalement déconcertant : l’oignon !!
L’avantage de l’oignon, c’est qu’on peut en trouver facilement, même dans une loc’ au fin fond de la campagne. J’étais assez septique au début, et entre temps j’ai essayé d’autres choses, les huiles essentielles, les cataplasmes d’argile…. Et l’oignon au final est le remède qui soulage le mieux mes enfants.

Mode d’emploi : on coupe un ¼ d’oignon environ, en petit dés, qu’on fait revenir à la poêle (sans huile !) rapidement pour que l’oignon chauffe et sorte ses principes actifs. Ensuite on emballe le tout dans une gaze, un sopalin, ou un tissu fin, le but étant que ce soit le plus fin possible pour que cela se diffuse dans l’oreille.
On pose sur l’oreille (en vérifiant au préalable que ce n’est pas trop chaud et on trouve un moyen que ça tienne. Pour moi le plus efficace : bonnet de piscine, accessoire indispensable aussi des soins anti-poux. A laisser poser  de 1h min. à une nuit (si le bonnet tient).

Mon autre remède chouchou : le charbon activé!
Je l’utilise surtout en période de gastro (mais il a plusieurs utilisations possibles). A donner à toute la famille en prévention, quand le virus traine. 1cc pour les enfants de 1 à 3x/J pendant 5J, diluée dans un verre d’eau ou une compote, 1CS pour les adultes.
Très efficace aussi contre les intoxications, on l’utilise notamment à l’hôpital pour faire des lavages d’estomac. Il a un gros pouvoir absorbant, donc à prendre à distance (au moins 3h) des médicaments. Il assainit également les intestins, absorbe les gaz, régule les problèmes de diarrhées. En cas de cure ce remède se prend 15J max.

J’utilise la marque SFB en pot en poudre fine, c’est un meilleur rapport qualité / prix qu’en gélule.

Contre-indication : occlusion intestinale, à éviter en cas de constipation.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.